Menu Soraya Deffar

Charles Merlen - Avocat accidents de la route 

Toute victime d’une collision, qu’elle soit automobiliste, motard, passager ou piéton peut être indemnisée lors d’un dégât de la circulation. Vous pouvez être également conducteur non fautif. 

Les premières démarches à suivre après un accident de la route

Les premières démarches à suivre après un accident de la route sont de garder un maximum d’arguments et d’éléments matériels qui vont vous aider à argumenter l’accident qui a eu lieu. Je vous suggère donc d’obtenir des témoignages de témoins présents lors de l’accident de la route en prenant, avec l’accord de ces personnes leur nom et leur prénom avec comme supplément une adresse ou un numéro de téléphone pour me permettre de les joindre, de mieux comprendre la situation et de monter des arguments crédibles qui viendront défendre votre situation actuelle. Les photos sont en effet un moyen très sérieux et important pour illustrer l’accident et voir dans quel contexte cela s’est passé. Ce sont des preuves qui aident à y voir plus clair et à se baser sur une réalité des faits évoqués. 
Charles Merlen - Avocat Accidents & Assurances
En tant qu’avocat, je vous conseille également de lister les différents éléments qui ont constitué la chaussée au moment où l’accrochage est survenu, comme par exemple un défaut de signalisation, une route dégradée ou d’autres véhicules qui circulaient et qui ont pu avoir un impact sur l’événement négatif qui vous arrive. 

Le procès verbal
Lorsque l’accident arrive, un procès verbal d’enquête est réalisé. C’est un écrit, réalisé par un officier de police qui permet de raconter des constatations ou des dépositions. Veillez à l’obtenir et vérifiez que les contrôles d’alcoolémie des conducteurs ont bien été réalisés. C’est dans votre droit de le demander et de l’avoir en votre possession.
En cas de blessures
Si vous êtes touchés, je vous conseille de ne pas perdre de temps et de demander à votre médecin traitant de rédiger un certificat médical avec la description de vos maux, si il y en a bien évidemment. Elles peuvent être physiques, psychologiques, visibles ou invisibles alors ne négligez pas ce point. De plus, il est important de conserver l’ensemble des documents médicaux qui vous seront donnés après l’accident de la route que vous avez subi. Faites aussi un point précis des frais de toute nature que vous allez engager.
Ce sont beaucoup de choses à faire et à penser mais elles sont indispensables pour avoir gain de cause et vous permettre de ne pas accepter trop vite une offre qui ne sera pas convenable à votre situation d’accident. Attention, dès que l’accident est grave, la spécialisation en réparation du préjudice corporel de l’avocat deviendra nécessaire pour garantir des compétences introuvables ailleurs.